Fuir les relations toxiques

Video

Fuir les relations toxiques

Prendre sa place dans une relation

J’ai souvent entendu de la bouche de mes clients des phrases du type “je ne trouve pas ma place dans cette relation”, “je ne comprends pas quelle légitimité j’ai dans ce couple”, “je suis toujours là pour l’écouter mais lorsque c’est mon tour j’ai le sentiment de ne pas pouvoir exprimer ce que je ressens”. Tout ceci est en fait la résultante de mécanismes mis en place au début de la relation amoureuse (mais aussi dans nos liens familiaux, amicaux…), qui font que l’autre ne nous considère qu’à travers un rôle.

Le sauveur et la victime

Lorsque deux personnes se rencontrent, il est nécessaire que chaque partenaire parvienne à trouver sa place, sa dynamique, l’apport particulier qu’il va ajouter au couple.

Pour qu’une relation fonctionne, il est nécessaire de rentrer dans l’intimité avec l’autre. Cela signifie se montrer tel que l’on est, libéré de divers masques. Mais cela signifie aussi être parfaitement accueilli dans ses émotions et pouvoir les exprimer en toute sécurité.

Or, le schéma se mettant régulièrement en place est celui dans lequel un des partenaires, parce qu’il est à un moment spécial de sa vie ou tout simplement parce qu’il ne parvient pas à prendre la responsabilité de son quotidien, va voir en l’autre le sauveur, celui ou celle qui va pouvoir l’écouter, le réparer, lui montrer le bon chemin.

Ainsi, la relation amoureuse sensée être aussi un espace de bien-être, de partage et de joie, se transforme en une bulle asphyxiante au sein de laquelle l’un des partenaires passe son temps à subir les conflits émotionnels de l’autre, finissant par porter une croix qui ne lui appartient pas.

C’est typique du jeu du sauveur (viens je vais t’aider, te réparer) et de celui de la victime (j’ai trouvé mon pansement, celui qui porte mon fardeau avec moi). Le problème est que dans ce cas, l’amour sain et inconditionnel ne peut pas exister.

Mesurer son engagement émotionnel à l’autre

Le couple n’est en rien un espace de sacrifices, mais de compromis. Nuance fondamentale.

Nos chemins de vie respectifs font que nous avons tous des leçons à apprendre et que les épreuves que nous traversons nous sont imposées par notre âme afin de nous amener à un autre niveau de conscience, afin que nous saisissions le pouvoir de création que nous avons sur notre vie et qu’ainsi, nous puissions nous bâtir une existence pleine de sens.

Aimer ne signifie donc pas prendre tout de l’autre, même ce qui nous empêche de nous sentir bien. Mais faire la part des choses entre ce que l’on peut gérer à deux, dans l’équilibre et le partage. Et ce que l’autre doit supporter seul, car c’est son propre chemin et sa propre évolution qui sont en jeu.