Tourner la page

Tourner la page

Et si pour cette nouvelle année vous décidiez de tourner la page et de laisser derrière vous ce qui ne vous rend pas heureux ?


La décision de passer à autre chose

Il fut un temps où l’on s’accrochait, où l’on essayait de comprendre, de décortiquer. Il fut un temps où parfois on passait des heures à se remettre en question et à tenter de faire de nouveaux compromis ou de prendre sur soi. Et puis le temps arrive où finalement on ne souhaite plus tout ça, et on décide de simplement tourner la page.

En ce début d’année, j’avais tout particulièrement envie de publier cet article. Parce que mon histoire c’est un peu l’histoire de tout le monde, et que dans le partage on apporte à d’autres une lumière, un éclairage, peut-être la vision d’autres possibles.

Cette année 2016 m’a été à la fois très épanouissante sur un plan professionnel, et à la fois très difficile sur les plans personnel et médical.

En début d’année mon âme a annoncé la couleur, cette fois il fallait que je travaille sur mon ego pour épurer les derniers liens karmiques à nettoyer, pour me libérer et passer à autre chose, pour continuer la mise en application de ce sur quoi travaille depuis plusieurs années déjà, c’est-à-dire la libération des liens d’attachement.

Le travail de l’ego a été une des choses les plus compliquées qu’il m’ait été demandé d’effectuer pour mon évolution personnelle, tout simplement parce que l’ego est notre détonateur émotionnel. Alors il y en a eu des mouvements, des crises, de la colère. Il m’a été nécessaire de me confronter à mon ombre (ce qui fera l’objet d’un autre article). Il m’a fallu d’une certaine manière terminer un travail d’unification intérieure pour arriver au point où j’en suis aujourd’hui : l’acceptation absolue du parcours solitaire de mon âme.

Qu’est-ce que cela signifie ?

L’acceptation du parcours solitaire de l’âme signifie avoir intégré à tous les niveaux de l’être que nous ne sommes là que pour une seule chose qui est de réaliser notre mission d’incarnation.

Ceci implique la compréhension du fait que tout ce que nous vivons, de beau comme de moins beau, n’a pour vocation que d’amener notre âme à se libérer de ce qui peut l’empêcher de s’élever, à se libérer de ses blessures, et à se rapprocher chaque jour un peu plus de la fin de son parcours d’incarnation.

Bien que ce soit un chemin assez long et difficile puisqu’il nécessite une confrontation à ce dont beaucoup de personnes ont le plus peur, c’est-à-dire notamment la solitude, le rejet et l’isolation (qui ne sont que temporaires puisque lorsque l’on se détache de ce qui ne nous convient pas, on attire à soi des personnes qui vibreront à la même fréquence que la nôtre), c’est avant tout un chemin qui amène à arrêter d’essayer de comprendre certaines réactions.

Arrêter d’essayer de comprendre le pourquoi de certains comportements. Tourner la page et rompre des liens de manière beaucoup plus radicale que par le passé, et ce sans états d’âme particuliers, tout simplement parce que ce qui part n’a plus la nécessité de rester dans notre vie, ce qui part n’est plus utile à l’évolution de notre âme, et seul l’ego a parfois du mal à l’accepter.

2016 fut l’année du grand ménage

Autour de moi en 2016 j’ai vu beaucoup de ruptures, de déceptions et de trahisons. J’ai vu beaucoup de larmes, de souffrances mais aussi tellement de lueurs d’espoirs. Et j’ai moi-même été mise face à certaines situations m’ayant obligée à me demander : qu’est-ce que je fais de ce lien ?

Alors j’ai rompu, j’ai fermé la porte. Parfois j’ai essayé de parler, parfois j’ai juste disparu et changé de coordonnées. Dans tous les cas j’ai permis au « c’est bien trop compliqué pour moi » de prendre le dessus et j’ai laissé les autres dans leurs propres conflits intrapsychiques. J’ai appliqué ce que je vous transmets souvent, le fait d’arrêter de vous sentir responsable des attitudes des autres, car en fait vous ne l’êtes pas.

J’aimerais tant que pour cette nouvelle année qui est là, vous puissiez vous aussi vous demander « qu’est-ce qui est trop compliqué pour moi ? » ou encore « quelle est la contrainte dont j’aimerais le plus me libérer maintenant ? », et que vous agissiez.

On se sent souvent obligé. Obligé de supporter des personnes qui nous pompent une énergie monstre. Obligé de faire bonne figure. Obligé de prendre sur soi. Mais pour quoi en fait ? Qui nous oblige à ça si ce n’est nous-même et nos propres conditionnements ?

Tout ce que nous maintenons dans nos vies alors même que cela ne nous est pas profitable est lié à une peur. On s’accroche à une relation sentimentale qui ne nous rend pas heureux par peur d’être seul. A un emploi qui nous ennuie profondément par peur du manque ou de l’inconnu. On garde un ami qui nous manque de respect ou qui ne nous porte pas la même considération que celle que nous lui portons parce que notre blessure de rejet est activée et que l’on recherche de manière consciente ou non son regard. Mais qu’en est-il du respect de soi ?

2017 sera l’année des nouvelles bases

L’année 2017 va être vibratoirement encore plus puissante que celle qui s’en va. Nous allons être amenés de manière encore plus pressante, à nous demander ce qui est vraiment important pour nous, ce que nous voulons voir fleurir dans notre quotidien. Et nous aurons la possibilité de manifester tout cela, si seulement nous acceptons de nous regarder, de nous considérer et de nous aimer.

Alors je vous invite vraiment à affronter ces peurs qui vous poussent à rester enlisés dans des situations qui ne vous épanouissent pas. A imaginer que cette année qui s’en est allée a emporté avec elle tous les blocages conscients ou inconscients qui vous empêchent de manifester dans votre vie ce que vous souhaitez vraiment, qui vous empêchent de vous affirmer.

J’ai donné il y a quelques mois une conférence sur le bonheur, et l’un des messages les plus importants que j’ai fait passer est qu’en faisant toujours la même chose on arrive à un résultat similaire.

Alors aujourd’hui posez-vous cette question, quelles sont les situations que vous avez le sentiment de souvent vivre dans vos relations aux autres et comment pouvez-vous agir différemment pour que cela ne se reproduise pas ?

Quelles pages il serait temps que vous tourniez afin de pouvoir laisser la place à autre chose dans votre vie ? Pourquoi avez-vous si peur de tourner la page. Et puis faites le grand saut, osez.

Et c’est ce que je vous souhaite pour cette nouvelle année, d’oser oser. Oser être vous-même, vivant et rayonnant. Oser dire non et laisser derrière vous les liens futiles. Oser montrer votre amour et donner votre attention à ceux qui le méritent vraiment. Oser vous révéler et être bien, tout simplement.

Alors sur ces quelques mots, je vous envoie beaucoup d’amour et vous souhaite une excellente année 2017.