S’engager avec soi-même

 Une condition à la concrétisation de ses projets

Avez-vous réellement envie d’être heureux ?

 

Vous trouverez certainement cette question très étrange car la réponse spontanée que la plupart des gens aimeraient me donner est « oui, évidemment qu’il est important pour moi d’être heureux ! ».

Qui n’a pas envie de vivre une histoire sentimentale qui dure, basée sur un amour mutuel profond et beaucoup de respect ?

Qui ne souhaite pas trouver sa voie, son réel épanouissement dans sa vie professionnelle et gagner suffisamment d’argent pour ne pas avoir à se soucier du lendemain ?

Qui n’aimerait pas incarner sa meilleure version physiquement, se sentir à l’aise avec son poids et ne plus avoir peur du regard de l’autre ?

Tout ceci est beau sur le papier mais peu de personnes réunissent tous ces critères tout simplement parce qu’elles ne sont pas prêtes à faire les sacrifices nécessaires à l’atteinte de leurs objectifs.

Je vous ai déjà parlé du rapport plaisir/douleur et du fait que les personnes qui passent réellement à l’action sont celles qui ne trouvent plus aucun bénéfice au fait de rester dans la situation dans laquelle elles sont, qui leur devient alors complètement insupportable.

Elles ne se contentent plus de dire « je n’en peux plus » tout en laissant perdurer les mêmes situations dans leur vie ; au contraire, elles disent un vrai et définitif stop.

 

Alors aujourd’hui j’aimerais vous poser cette question : êtes-vous prêt à payer le prix de votre bonheur ? De vos rêves ? Quelle est la valeur de tout ceci à vos yeux et à quel point êtes-vous prêt à vous engager pour vous, pour donner à votre vie la grandeur qu’elle mérite ?

 

Cette notion d’engagement est à mon sens très importante et même fondamentale pour toute personne étant dans une démarche de croissance personnelle. Parce qu’en ces temps de consommation où l’on prend, on jette, on change, on pense que l’herbe est forcément plus verte ailleurs ou avec un nouveau partenaire par exemple, on oublie souvent que c’est la persistance qui nous permet d’atteindre nos idéaux, mais aussi la résistance.

S’engager aux côtés de son  âme 

Ce que j’appelle résistance, c’est en fait la conscience de la valeur de la notion d’engagement, de fidélité qui va nous permettre de trouver en soi les ressources nécessaires pour rester sur la ligne de conduite que l’on s’est fixée, et donc d’aller au bout des choses et de faire fructifier et pérenniser ce qui nous est réellement cher.

Votre âme s’est engagée à vous amener au bout de cette incarnation, de votre vie, afin de réaliser sa mission de vie. Même si vous opposez résistances, car malheureusement c’est souvent le cas, elle essaiera sans relâche de vous amener à affronter ce qui doit être réglé, pour vous faire évoluer.

 

Mais vous, quel est votre degré d’investissement vis-à-vis de votre âme ?

 

Est-ce que vous tentez vous aussi sans relâche d’honorer son chemin, ou est-ce que vous recherchez la voie de la facilité dès lors que les choses semblent ne pas se passer comme vous l’attendez ? Quel est votre degré de persistance, de résistance face aux éventuelles difficultés pouvant surgir sur votre route ? Sur les choses qui vous sont vraiment chères et surtout, qui comptent pour vous.

Je peux vous donner plusieurs exemples courants de ce manque d’engagement.

Beaucoup de personnes aimeraient ouvrir une société, peut-être même une entreprise digitale. Elles aimeraient être libres de leur temps, pouvoir travailler de n’importe où dans le monde et gagner confortablement leur vie en partageant leur pépite, leur spécificité. J’ai réussi à faire cela et je peux vous dire une chose, je ne connais personne dans mon entourage qui aurait été prêt à faire les sacrifices que j’ai fait. Pourtant ces personnes-là étaient les premières à me dire que j’avais simplement eu de la chance, mais non.

J’ai accepté, comme le dit une citation que j’ai lue un jour, de passer quelques temps à vivre comme personne ne le souhaiterait, c’est-à-dire à ne me concentrer que sur mon travail en refusant au passage maintes distractions et plaisirs ; pour pouvoir aujourd’hui mener la vie que beaucoup m’envient.

Et vous, êtes-vous prêt à ce type de sacrifices ? A accepter de dire non à vos amis, à des sorties, à des congés peut-être, pour vous former et vous acharner à réussir parce que vous savez que votre projet en vaut la peine ? A effectuer des petits boulots pour trouver les ressources matérielles nécessaires pour investir sur vous ? Parce que les plus grandes réussites ne se sont pas construites sur de la facilité, mais sur du travail.

Dans un autre registre, beaucoup de personnes rêvent du grand amour. Mais combien d’entre elles sont prêtes à se regarder dans les yeux pour prendre conscience de ce qui, en elles, peut les pousser à faire les mauvais choix dans leur vie sentimentale, et travailler sur ces points même si cela signifie devoir rester seul quelques temps ?

Et quand le couple est là, combien de personnes seront vraiment prêtes à faire tout ce qui est nécessaire, même après plusieurs années, pour l’entretenir ?

J’ai souvent entendu des personnes prendre le manque de sexualité au sein de leur couple comme une justification à leur infidélité. Pourtant à la question « avez-vous tenté des choses concrètes pour raviver le désir, retrouver l’envie et la redonner à l’autre ? » la réponse était toujours non. Parce qu’il est plus simple de se dire que le problème est l’autre, qui ne nous donne plus envie, et non que l’on a tout simplement pas envie de se remettre en question et de faire les efforts nécessaires pour se rappeler à quel point on a aimé cette personne et qu’elle mérite qu’on se batte pour notre couple.

Enfin parlons de l’apparence physique. Combien de personnes aimeraient maigrir mais persistent à faire des écarts qui les maintiennent éloignées d’un poids de forme satisfaisant ? Combien d’autres s’inscrivent à des activités sportives et lâchent à la moindre difficulté ?

 

Ce que j’essaie de vous faire intégrer c’est que chaque fois que vous faillissez dans un engagement que vous avez pris, quel que soit le domaine qu’il concerne, vous faillissez dans la fidélité envers vous-même.

 

Et ce manque de fidélité va vous mener à oublier ce qui est vraiment important pour vous ; où vous souhaitez aller à l’avenir ; et que vous ne pouvez vous plaindre à personne si, en vous désengageant de votre propre existence, elle ne vous apporte pas pleinement satisfaction.

On peut se dire que ce manque d’engagement est lié à un manque de confiance en soi ou à une tendance à l’auto sabotage, et ce peut être vrai. Mais alors qu’est-ce qu’on fait de ça ? Est-ce qu’on brandit ses failles émotionnelles comme excuse à l’immobilisme, ou est-ce qu’on se décide à clairement être acteur de sa vie et s’acharner malgré tout, même si c’est dur ?

Effort et responsabilité sur sa vie

Je crois qu’on peut réellement aller au bout des choses, et des engagements que l’on prend envers soi, lorsque l’on est aussi prêt à prendre ce qui est moins agréable dans la situation. Si je veux être entrepreneur à succès, je dois aussi accepter de prendre le manque de temps, les peurs, les doutes, les investissements financiers etc qui seront liés à la construction de mon activité.

Si je veux par exemple faire un tour du monde en solo, je dois aussi accepter de ne compter que sur moi, de me perdre parfois, de me sentir seul, d’avoir le mal de pays. En bref il y a toujours un prix à payer quelque part, et vivre sa vie sans le prendre en considération est illusoire. Aucune existence ne comporte aucune douleur, mais cette douleur est toujours momentanée et bien tolérée quand on sait pourquoi on se l’inflige.

Alors peut-être que votre prochaine mission est là : écrivez la vie dont vous avez vraiment envie, tous domaines confondus. Et recherchez le prix de tout ceci, qu’il soit petit ou très important. Et demandez-vous franchement si vous êtes prêt à le payer. Et il n’y a que si vous pouvez répondre « oui » à cette question, en mesurant bien les efforts qui vous attendent, que vous pourrez prendre l’engagement d’atteindre cet objectif. Sinon passez à autre chose, ne perdez pas votre temps. Cela signifie que pour le moment vous n’êtes pas encore prêt à vous donner les moyens de vous construire une vie à hauteur de vos rêves, mais dans l’intervalle vous pouvez travailler sur vous pour dépasser ces difficultés-là.