Pourquoi vouloir être riche quand on peut devenir prospère ?

Pourquoi vouloir être riche quand on peut devenir prospère ?

Les invitations à devenir riche grâce aux activités dématérialisées fleurissent sur la toile. La promesse: gagner plus d’argent rapidement. Cependant, cette offre de richesse est accompagnée de témoignages, de plus en plus nombreux, d’un sentiment d’inachevé, d’un vide de sens après la mise en œuvre de ces programmes éclatants. A l’origine de cette déception, la différence fondamentale entre la richesse et la prospérité.

Désir d’argent et course à la richesse

 

Si la richesse vise essentiellement à l’augmentation des revenus financiers peu importe le moyen, la prospérité englobe, elle, tous les aspects de l’existence. Elle est d’ailleurs définie dans la littérature classique comme la bonne santé, une situation favorable à tous les niveaux. Pourtant, il est étrange de constater que la promesse de devenir riche soit plus attrayante aux yeux de la plupart des gens que celle d’être profondément nourri dans tous les domaines de sa vie.

 

Cela s’explique par le fait que pour beaucoup de personnes l’argent est le but, la fin en soi. Parce qu’avec lui tout semble devenir possible. Il serait l’élément par lequel la liberté, la joie et le sentiment d’accomplissement seraient forcément au rendez-vous, venant nous permettre de cocher la case « réussite » de notre vie.

 

Or, bien que la recherche de confort matériel soit complètement normale et adaptée à la société dans laquelle nous vivons, replacer l’argent dans son cadre fonctionnel permet de libérer l’enjeu qui y est souvent attaché (je ne suis rien si je n’ai pas d’argent), pour se consacrer à revenir à un état prospère qui permet de voir l’énergie financière pour ce qu’elle est vraiment : une suite de chiffres sur un compte en banque, un bout de papier dans notre poche, en tout cas rien qui ne puisse déterminer notre valeur mais simplement un moyen d’apporter à sa vie le confort que l’on souhaite.

 

Quand on se concentre sur la prospérité plutôt que sur la richesse, créer l’argent devient une joie puisque cela s’apparente simplement à l’utilisation consciente d’un état d’être inné (l’état prospère) et non à un exercice nous amenant à nous juger constamment comme c’est souvent le cas dans l’obsession de la richesse où les sommes d’argent engendrées deviennent le baromètre de la maîtrise que l’on pense avoir sur sa vie.

 

Pour moi, l’état prospère fait de l’argent notre serviteur. Alors que l’obsession de la richesse nous en rend esclave.

 

 

La prospérité est un état d’être

 

Si la prospérité ne relève pas de notre stratégie mentale, c’est qu’elle touche une couche plus profonde. Il est bien sûr possible de créer de la richesse financière en utilisant nos capacités analytiques et déductives. En revanche, pour créer des conditions de vie prospères qui transcendent notre idée de la richesse et des moyens d’y parvenir, il faut s’ouvrir à la capacité de création par la vibration. 

 

C’est pour cela que la prospérité est un état d’être. Etre prospère c’est vibrer à la hauteur de notre plus haut potentiel, car les messages que l’univers reçoit sont surtout ceux qui émanent de notre vibration. Vous pouvez penser “richesse”, mais si votre être entier vibre “besoin”, alors la prospérité ne pourra advenir en ces conditions. Tout au mieux, vous pourrez gagner plus d’argent dans une lutte acharnée et laborieuse, vous laissant épuisé et franchement peu enthousiaste. Devenir riche est possible, mais la plupart des personnes qui aspirent à la richesse se reposent sur leurs capacités mentales et ont parfois le sentiment de devoir remonter un fleuve à contre-courant pour gagner plus.

 

A l’inverse, quand on travaille sur l’état d’être prospère, l’action devient la suite naturelle et fluide de ce qui émane de vous car elle st intuitive et guidée par la partie de nous qui sait toujours où se trouve notre plus grand intérêt. Si votre être entier envoie à l’univers la bonne vibration, l’univers répondra sur cette longueur d’onde pour que les conditions de votre expansion se matérialisent.

 

D’ailleurs, quand on dit “expansion”, on visualise bien que tout part de votre centre pour s’expanser vers l’extérieur et donc vers le monde de la matière. Avec l’état de prospérité, ce n’est pas seulement l’aspect financier qui évolue favorablement, mais une abondance de plusieurs éléments peuvent faire irruption dans votre existence, pour le mieux.

 

La prospérité est la vraie liberté : quand vous la vibrez pleinement, vous n’avez plus peur de manquer ni de perdre. Vous n’avez plus de craintes sur vos entreprises et vous parvenez à vous dépasser toujours davantage puisque vous avez compris que la richesse, c’est ce que vous êtes. Et cet état d’être apportera à vous de lui-même toutes les richesses de la vie, tout naturellement.

 

La prospérité est aussi une abondance d’amour, d’expériences joyeuses, de bonne santé, d’amitié, de fulgurances, d’idées, de rencontres, de sourires… C’est l’ensemble de la trame de vie se modifie en réponse à votre état d’être.