Comment lire ses Annales Akashiques ?

Comment lire ses Annales Akashiques ?

Aussi appelées archives akashiques, archives de l’âme ou dossiers akashiques, les Annales Akashiques sont avant tout une mémoire : celle d’un lieu, du monde ou d’un être vivant. Similaires à une bibliothèque, y accéder permet de rechercher au sein de leur espace vibratoire des informations spécifiques afin de mieux comprendre son âme, son parcours, mais aussi y trouver des ressources pour améliorer sa vie quotidienne.

Que sont les annales ou archives akashiques ? 

L’incarnation terrestre n’a de sens que parce que chaque vie vient continuer celle qui lui précède en permettant à l’âme de toujours approfondir sa connaissance d’elle-même et de faire des expériences sous différents angles. Le persécuteur sera un jour le persécuté. La victime sera le bourreau. Tout est une question d’expériences et de contraste.

Il est donc logique que toutes les expériences vécues par l’âme durant son incarnation soient répertoriées quelque part, qu’une trace en soit gardée comme un marqueur de son évolution : c’est le rôle des Annales Akashiques, gardiennes de la mémoire de l’âme, qui se trouvent au sein d’un espace vibratoire sacré appelé l’Akasha.

Nous pouvons les comparer à une immense bibliothèque cosmique renfermant les livres de l’histoire de toute âme qui vive, mais aussi de tout lieu et plus globalement de l’histoire de la Terre. Au sein de chaque livre est répertoriée l’intégralité des expériences de la personne, du lieu ou de la Terre, et se trouvent aussi toutes les probabilités futures. 

Comment accéder aux Annales Akashiques ?

Longtemps, il a été dit que les seuls des élus pouvaient pénétrer l’espace des Annales Akashiques. Y ont été attachées des conditions de jeûne ou de méditations intenses. Or cette vision d’une spiritualité élitiste est désuète et en réalité nous avons tous et toutes la possibilité d’accéder aux Annales Akashiques de notre âme puisqu’il s’agit d’une partie de notre propre histoire ! Le contraire ne répondrait donc à aucune logique.

Pour moi, et après avoir formé plusieurs milliers de personnes à la lecture des Annales Akashiques, je peux affirmer que l’accès ne dépend aucunement de rituels ou de choses à faire. Mais plutôt d’un état d’être.

Tout est une question de vibration. D’état d’esprit. D’ouverture de coeur. C’est en étant simplement dans la gratitude de pouvoir connaître notre âme un peu plus profondément que les Annales Akashiques peuvent nous livrer toutes leurs sagesses : alors on comprend qui l’on est vraiment. Pourquoi on est sur Terre. Quelle est notre mission de vie. Quelles sont les expériences de notre âme qui présentent un intérêt pour nous… C’est un monde infini qui s’ouvre à nous.

On accède aux Annales Akashiques par la récitation d’une prière spécifique. Au-delà de la forme (les mots), c’est le verbe qui compte et la vibration qui l’accompagne. Chaque mot, chaque lettre porte une empreinte vibratoire et à mesure que la prière est récitée notre taux vibratoire change et l’on s’aligne progressivement à celui de l’Akasha. Certaines personnes dont je fais partie ressentent d’ailleurs un changement net de leurs sensations dès lors qu’elles se trouvent au sein des Annales Akashiques.

Il existe plusieurs prières qui ont été délivrées à plusieurs personnes et continuent à l’être. Celle que j’ai canalisée m’a été donnée lors de l’une de mes visites au sein de mes Annales Akashiques et c’est celle que je transmets dans ma formation. Mais là encore le travail préparatoire est aussi important que la récitation de la prière en elle-même.

Quels sont les dangers des Annales Akashiques ?

L’Akasha est un espace sacré et dont la vibration, très haute, est parfaitement sécurisée.

Certaines personnes ont peur d’y rencontrer des entités négatives voire même de s’y perdre. Cela est dû à une transmission de la pratique de manière fantaisiste. Il n’y a pas de transe sensationnelle ni de sortie du corps. La manière dont j’enseigne l’accès aux Annales Akashiques permet de profondément rester connecté à sa réalité mais d’ouvrir un canal de perception supplémentaire qui permet de recevoir des informations auxquelles nous ne sommes pas réceptifs en temps normal.

C’est simplement un état modifié de conscience comme on peut l’expérimenter avec l’hypnose par exemple, ou dans des moments où nous sommes complètement relaxés, vides de pensées, et présents à nous-mêmes. Etre dans ses Annales Akashiques c’est être « inspiré ».

A quoi sert de consulter ses archives akashiques ?

Lorsque j’ai rencontré les Annales Akashiques c’était en premier lieu dans un but spirituel de reconnexion à certaines vies antérieures de mon âme afin de comprendre la cause de blocages que je rencontrais dans ma vie actuelle.

Je ne me doutais pas qu’elles m’emmèneraient bien plus loin, car j’y ai reçu de nombreuses informations qui m’ont permis de créer des protocoles de guérison qui sont ma signature désormais et permettent aux membres de mon programme de devenir complètement autonomes de leurs guérisons énergétiques et karmiques, que ce soit pour se libérer de mauvaises habitudes, d’auto-sabotages ou de croyances néfastes.

Mais j’ai été encore plus loin en développant des protocoles de réintégration de potentiels au sein-même des annales akashiques. C’est comme aller visiter les expériences les plus heureuses de son âme et en absorber les talents et qualités qu’elle y a développé. Qu’il s’agisse de qualités intérieures (comme la confiance en soi, l’assurance, la sérénité…) ou des talents (des qualités managériales, d’expression orale, d’apprentissage…) j’ai réalisé comme les annales akashiques font un pont temporel entre tout l’acquis de chaque incarnation et nous restituent ce qui peut nous être utile.

Plus globalement, elles sont porteuses de sens et amènent une réponse aux pourquoi et aux comment de notre existence, tout en nous rendant toujours plus sereins, apaisés et bienveillants à chaque fois que nous contactons leur énergie si spécifique.